m

Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor, nisi elit.

m
Image Alt
Même l’agriculture biologique utilise des pesticides :

L’agriculture biologique utilise des pesticides

L’agriculture biologique utilise des pesticides, mais d’origine naturelle. La nature sait donc les dégrader, excepté le cuivre. La recherche développe de plus en plus de produits phytosanitaires naturels.

Les pesticides utilisés en agriculture biologique sont d’origine naturelle. Ils se dégradent facilement en produits inoffensifs pour l’environnement, à part le cuivre, utilisé en agriculture biologique et conventionnelle, qui ne se dégrade pas. Les produits phytosanitaires de synthèse se dégradent difficilement et les produits de décomposition sont souvent plus dangereux que les molécules de base et se retrouvent dans l’eau et l’environnement.

L’agriculture conventionnelle utilise des pesticides de synthèse et de plus en plus de pesticides naturels.

Environ un tiers de tous les produits phytosanitaires vendus en Suisse sont autorisés pour l’agriculture biologique.

Les doses (quantités/ha) nécessaires de produits de traitement d’origine naturelle sont souvent plus élevées que celles des produits phytosanitaires de synthèse. Ainsi, les tonnages qu’ils représentent dans les statistiques de vente sont élevés. Par exemple, la dose par application et par ha de soufre sous forme liquide, sur la vigne est de 2,5 à 6,4 kg/ha, alors que la dose pour un fongicide de synthèse est d’environ 0,15 l/ha.

L’industrie agrochimique travaille à des produits alternatifs naturels. Cependant, elle pourrait développer plus fortement ce champ d’action.

En 10 ans, un quart des produits phytosanitaires de synthèse autorisés ont été interdits, et ce n’est de loin pas fini, au vu des avancées scientifiques. A contrario, la liste des matières actives autorisées en agriculture biologique (d’origine naturelle) n’a pas cessé d’augmenter en 10 ans, malgré le peu de budget alloué à la recherche pour ce type de produits.

Les agriculteurs qui s’appuient encore sur les produits phytosanitaires de synthèse devraient réfléchir à l’évolution actuelle, avant que les produits qu’ils ont l’habitude d’utiliser ne leur soient interdits. Ce serait plus prudent pour l’avenir de leurs exploitations

Les virus naturels de la granulose du carpocapse peuvent être utilisés pour réguler très sélectivement le carpocapse et ainsi prévenir l’infestation des fruits à pépins par les vers

Travaux de recherche agronomique

Mise à jour 11.02.2022